Ils cherchent le paradis, ils ont trouvé l’enfer, Dounia Bouzar

Afficher l'image d'origineUn livre choc, un livre prenant, un livre en même temps angoissant…

Dounia Bouzar nous raconte l’histoire de ces parents dont on ne parle pas aux informations, les parents des jeunes embrigadés pour partir en Syrie.

Ces jeunes, chrétiens, juifs, musulmans, issus de familles modestes ou aisés.

Ces jeunes, parfois handicapés, parfois élèves en échec scolaire, parfois brillants étudiants.

Ces jeunes dont les Véridiques profitent de la détresse adolescente et pour les manipuler,  les endoctriner, leur faire trouver « Dieu ».

Ces jeunes qui croient aller de leur plein gré  en Syrie pour Le servir, alors qu’ils sont victimes de manipulation via Internet et les vidéos de propagande.

Ces jeunes que les médias et les instances officielles confondent avec les vrais djihadistes.

Comme le rappelle régulièrement l’auteure, ces faits ne sont pas liés à l’islam mais à des dérives sectaires : « Les musulmans ne sont pas des Véridiques, les Véridiques ne sont pas des musulmans. «

Je sais que maintenant j’écouterai différemment les reportages sur les jeunes partis faire le jihad ou partis pour des missions « humanitaires » en Syrie et que je ferai davantage attention à nos jeunes que nous croisons dans nos établissements scolaires.

Pierre Lagache

Ils cherchent le paradis, ils ont trouvé l’enfer, Dounia Bouzar, Éditions de l’Atelier, 2014. 16€